J’ai testé… Le roll-on cire institut de Nair

          Habituellement, l’épilation chez moi consiste à le faire à l’orientale : un caramel amélioré maison, et zou, on s’épile avec une petite boule collante. Les cires de grande surface, il y a bien longtemps que je n’en avais pas acheté, mais un cas d’extrême urgence m’a amené à tester cette cire Nair.

          J’avoue la pub télé a joué un rôle dans l’histoire également. Je pratique l’épilation (non, ce n’est pas une pratique SM, encore que…) à une période donnée de mon cycle, sinon c’est impossible : je souffre trop. Merci les hormones ! Du coup, je m’en occupe à la période d’arrêt de ma pilule, un peu avant les règles. Le nombre de jours pour s’épiler dans le mois est donc très réduit…

          Cette année, bon ou mauvais timing, la bonne période s’est trouvée être juste avant mon départ pour la plage ! Il a donc fallu trouver une méthode rapide (non, au caramel, je suis tout sauf rapide, il me faut la journée…) mais surtout efficace sur poils courts, et là le caramel peine à me satisfaire pleinement (mais il a moults avantages qui font que j’y reviens quoi qu’il arrive)

          Dans la pub, la nana avait des jambes douces comme celle d’un nouveau-né (et moi ça fait bien des années que je n’en suis plus un, plutôt tendance Chewbacca en fait) DONC j’étais super emballée. Les roll-on Nair, j’en ai déjà testé plus jeune, avant que je ne me mette aux cosmétiques maison (et japonais et aux huiles essentielles et à tout plein de choses) Je me suis dit : « Au pire le résultat est moyen, et tu regretteras d’avoir perdu des sous, mais c’est tout ce que tu risques » (oui, je me parle à moi même, c’est important la communication)

          On nous promet donc un temps rapide de chauffe au micro-ondes, une efficacité sur poils très courts et une facilité d’utilisation. La claque fût grande, parce que ne m’attendant à rien de spécial, j’ai trouvé un vrai produit qui tue ! Et qui respecte PRESQUE ses promesses. Non, parce que ça ne pouvait pas être parfait non plus, ça ne serait pas drôle sinon.

          Déjà le temps de chauffe. Nair précise 45 secondes, et ajoute que le temps peut varier selon les micro-ondes, ce qui est logique. Bon alors moi déjà, j’ai quelque peu galéré à trouver un temps de chauffe adapté ! Ce n’était jamais assez, je devais sans cesse remettre 10 secondes, puis 10 secondes, etc… J’avoue qu’à force je ne sais même plus combien de temps j’ai mis, mais sans doute entre 1min15 et 1min30.

          Ok, ce n’est pas non plus la mort. Mais là où ça devient problématique, c’est que faut pas se louper, sinon il va vous arriver la même chose qu’à moi : LA BRULÛRE. Mais alors, la brulûre sournoise : je teste, je ne sens pas que ce soit chaud, mais la cire est bien fluide, je m’épile les aisselles sans que ça me gêne ni rien et après quelques instants…. les plaques rouges de la brulûre… les douleurs… J’ai dû passer un glaçon direct sur la zone et mettre 3 jours de Cicalfate d’Avène pour soigner mes pauvres aisselles ! Donc, VRAIMENT, galère de trouver la bonne température de chauffe. Chez moi, ça donne une cire fluide, mais qui fait encore des grumeaux (c’est à dire pas assez chaude d’un poil de cul), au delà c’est les rougeurs assurées. Le revers de la médaille, c’est que la cire refroidit très vite et qu’on doit sans cesse la réchauffer.

          Par contre, l’efficacité poils très courts est au top (j’ai failli dire au poil, mais même pour moi le jeu de mot était trop foireux…) Je n’ai réellement jamais été aussi épilée de près, la peau est vraiment douce, les plus petits poils disparaissent et c’est un vrai bonheur. Et le tout très facile et rapide à faire avec le roll-on (beaucoup moins chiant que l’épilation au caramel, il faut bien l’admettre)

          J’ai donc testé sur : les jambes, les aisselles et les bras. Sur les jambes, comme je m’épile depuis de nombreuses années, j’ai des zones totalement sans poil, et là je note une repousse peu rapide (là je ne l’ai pas fait depuis 2 mois, j’ai une légère repousse, mais rien qui ne sente vraiment ou qui soit visible sous un collant) Pour les aisselles et les bras, je trouve la repousse un poil plus rapide (à faire tous les mois donc) et j’ai l’impression, vraie ou fausse, que mes poils sont plus foncés et épais que lorsque je m’épile à l’orientale. Donc là j’avoue, je ne sais pas si j’hallucine ou pas, je referai un test, mais c’est tellement pratique pour les aisselles que je pense garder cette solution, et revenir si besoin au caramel pour les bras.

          Deux inconvénients majeurs ceci dit : le premier c’est le prix, plus élevé que les autres roll-on (à moins de tomber sur une promo), et la quantité qui ne permet par roll-on de ne faire que demi-jambes + aisselles par exemple. Donc pour moi qui fait aisselles, jambes entières et bras, je dois utiliser 3 roll-on par session si je fais l’intégrale, et cela fait un sacré coût de revient…

Ma note : 7/10

Les + :

  • l’efficacité poils courts
  • la rapidité et la simplicité d’utilisation
  • le résultat net de chez net
  • le roll-on qui donne la bonne dose
  • pas de boutons après l’épilation

Les – :

  • le prix élevé
  • la quantité peu suffisante
  • le temps de chauffe
  • les risques de brulûres
  • elle refroidit très (trop) vite

Prix : environ 9€

          Je rachèterai donc, même si elle a des inconvénients, elle a également fait un job inmpeccable sur mes aisselles notamment, et en retouche rapide sur les demi jambes quand je veux profiter d’une jupe. A stocker quand elle est promo donc !

Publicités

2 réflexions sur “J’ai testé… Le roll-on cire institut de Nair

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s