Mini shopping allemand chez Dm et Müller

          Ce week-end j’ai eu la chance d’aller faire découvrir la ville de Trèves à des amis venus pour les fêtes. Je n’ai pas raté l’occasion de faire un peu de shopping ! Vous connaissez ou avez découvert Dm dans un précédent article (juste par ici !), j’en ai aussi profité pour aller dans une autre « droguerie », Müller !

          A la différence de Dm, Müller propose du maquillage de « luxe » (Guerlain, Lancôme…) et des produits de parapharmacie (Clinique, Avène…) Les prix y sont identiques à la France pour le maquillage, mais plus chers pour les soins (normal, ce sont des produits français) Par contre, on y trouve toutes les grandes marques de parfum à prix réduits par rapport à la France (hautement intéressant) mais aussi d’autres marques : si on retrouve Catrice, Essence… on trouve également OPI (assez cher, comme en France), Sally Hansen, Burt’s Bees

          J’ai commencé ma virée shopping chez Dm pour voir les petites nouveautés que je pouvais y trouver, vu que j’ai pas mal de choses déjà à la maison !

          Balea spray boucles : toujours dans la gamme sans silicone que j’aime beaucoup. Je cherchais un spray pour aider à former mes boucles et les faire tenir quand j’utilise des bigoudis pour avoir des boucles plus souples et ondulées. Il contient aussi des protéines de blé. Hâte de le tester et de voir si ma routine capillaire peut être améliorée !

Prix : 2,45€

          Balea stick lèvres intensif beurre de karité et huile d’argan : il est d’une douceur ! Bien crémeux comme j’aime, et il tient bien longtemps sur les lèvres. Adopté !

Prix : 0,85€

          Balea stick lèvres à l’amande : c’est une édition limitée, elle n’est même plus sur le site. Il est crémeux, mais tient un peu moins sur les lèvres que le précédent. Aucun regret vu le prix, il sera parfait dans ma blouse pour le travail, où j’en mets souvent.

Prix : 0,85€

          Balea crème démaquillante visage : pour le coup, petite erreur de traduction ! J’avais compris que c’était une crème nettoyante (moussante donc) mais elle est démaquillante et donc ne mousse pas. Je l’ai testé visage non maquillé, elle est très douce, agréable, avec de la vitamine E, de l’hamamélis, de l’extrait de melon (et du miel ? j’arrive pas à bien traduire lol) Je vais tester en remplacement de mon huile démaquillante, voir ce qu’elle vaut vraiment.

Prix : 1,45€

          Catrice font de teint All Mat Plus Shine Control : je cherchais un fond de teint en alternance à ma BB crème Catrice que j’aime bien, mais je cherchais quelque chose qui soit plus adapté pour un maquillage de sortie – histoire d’avoir un fini tip top nickel. Je connaissais son ancienne version, la nouvelle devrait être du même acabit, à savoir : bon ! Ce que j’aime aussi, les teintes VRAIMENT claires, j’ai du mal à trouver des teintes suffisamment claires avec mon teint. Le 010 Light Beige est parfait pour moi

Prix : 6,45€

          Catrice stylo highlighter Made To Stay : je l’ai pris en 010 Eye Like ! qui est un joli rose champagne, à appliquer au coin interne de l’œil pour l’illuminer (par exemple) Il tient de LA FOLIE, même en frottant et après lavage de main, le swatch n’est pas parti !

Prix : 3,75€

          Catrice ombre à paupière Intensif’eyes Wet & Dry : j’ai choisi la teinte 090 Ninja Purples, un joli violet bien pigmenté, avec du rose, des éclats pailletés… Bref une petite merveille !

Prix : 4,95€

          Ebelin pinceau à poudre : j’avais besoin d’un nouveau pinceau à poudre, et j’A-DO-RE les pinceaux de cette marque (marque propre à Dm je crois bien) Il est d’une douceur incroyable, je le surkiffe !

Prix : 4,95€

          Alnature Marzipan Nougat : ouiiii, je sais, ce n’est pas du maquillage, mais j’adoooore ces barres au massepain ❤ Incontournables quand je vais chez Dm, je suis malheureuse si je n’en ramène pas !

Prix : 0,95€

          Comme je cherchais des choses que je n’ai pas trouvé chez Dm, j’ai fait un passage express chez Müller, notamment pour mon sèche-vernis Sally Hansen que je love d’amour comme une folle !

          Sally Hansen gel cuticules : je cherchais un remplaçant vraiment efficace à mon gel émollient pour les cuticules d’Orly. Je l’ai testé et OUI, il en est le digne remplaçant ! Je le trouve même plus efficace que la crème émolliente à l’aloe vera que j’avais de Sally Hansen également. Un gros coup de cœur pour un mini prix !

Prix : 3,95€

          Sally Hansen Insta-Dri top coat : LE top-coat sèche-vernis que j’aime le plus au monde. J’ai essayé le Sèche-vite et le Essie Good to Go, mais vraiment c’est celui que je préfère : un poil plus de temps pour la sensation d’ongles secs (pour savoir si c’est ok : tapoter deux ongles l’un contre l’autre : si la sensation est collante, le vernis n’est pas sec. Sinon, vous êtes ok pour la suite !) par contre une fois que c’est ok sur mes ongles, je peux me coucher, je sais que je n’aurais pas de traces sur les ongles au réveil. Bien sûr, je ne l’achète pas chez Sephora, où il est à 9,00€ !

Prix : 7,95€

          Catrice poudre illuminatrice Prime & Shine : la poudre a un fini irisé sublime et discret, elle est très belle, douce. Bref comme d’habitude, Catrice m’a encore conquise !

Prix : 4,45€

          Essence Stay Concealer Long-Lasting 16h : la texture est douce, soyeuse, à voir en situation mais le produit ne semble pas creaser dans le creux du cerne, et a priori pas besoin de le poudrer.

Prix : 2,45€

          Riffi Natural & Care gant de massage : résolution pour 2014 : j’ai décidé de m’occuper un peu plus de mon corps (le visage et les mains, ça va, mais j’ai tendance à faire le strict minimum pour le reste…) j’ai investi dans ce gant tout doux mais légèrement grattant, en coton et lin, pour masser à sec mon corps le soir – peut-être avec une huile sèche. Si vous avez des idées, je suis preneuse…

Prix : 6,99€

          J’ai pour une fois été plutôt raisonnable, mais entre la fin d’année et le fait que j’ai déjà beaucoup de choses… Ce qui ne m’empêchera pas de racheter des choses rapidement, même sans nécessité, juste par envie d’essayer ! Et vous, c’est quoi votre bonne résolution beauté pour 2014 ?

Ma routine teint au quotidien

          24 décembre. J’avais décidé de faire un tutoriel makeup sur mon look pour la soirée de Nawel (Joyeux Nawel !) avec mon cadeau de Noël anticipé reçu quelques heures plus tôt (je ne vais pas gâcher la surprise tout de suite, j’en reparlerai) Mais vu que je me suis maquillée à l’arrache / en retard,  je n’ai pas pu prendre de photos – sans compter qu’à 19h30 sans éclairage c’est moyen. Aujourd’hui, j’ai l’estomac trop en vrac et les valises sous les yeux trop prononcées pour vous faire un remake de mon makeup, donc je vais plutôt vous proposer ma routine teint quotidienne, ou comment je fais mon teint les jours où je dois travailler !

          Je ne suis pas du matin. Des années que j’essaie, mais me lever à 6h30 reste un calvaire, rien à faire ! Du coup pour aller bosser, je vais souvent à l’essentiel pour mon maquillage. N’ayant pas toujours le temps de me maquiller les yeux (je préfère le prendre pour mon petit déjeuner), je tâche au maximum de mes capacités d’avoir un teint lumineux-pas trop dégueulasse-tasvumesvalisessouslesyeux? parce que :

  1. Les clients ne pourront pas me dire « ohlala mais vous êtes malade aujourd’hui ? » (non la tronche de zombie est naturelle, merci)
  2. C’est quand même vachement mieux pour vendre de la parapharmacie (vous feriez confiance à la vendeuse Sephora si elle était maquillée comme un pot de pein… oups, mauvais exemple, ne jamais faire confiance aux vendeuses Sephora)

 Donc la base de mon maquillage de boulot, c’est de tout miser sur le teint !

          Là, c’est vache d’important. Le truc à pas louper, déjà parce que votre peau a besoin d’hydratation, qu’elle soit sèche, mixte, grasse, mais ensuite parce que si vous voulez ressembler à quelque chose jusqu’au soir et éviter que ce que vous allez mettre dessus fasse des plaques ou donne un effet cakey (comprendre : figé, plâtré) c’est in-con-tour-na-ble.

          Depuis deux mois, j’utilise l’Effaclar Mat de La Roche Posay, qui réussit à hydrater mes joues sèches sans avoir un effet brillant / gras, et à matifier ma zone T jusqu’au soir – dixit mes clientes qui ne trouvent pas que ça brille le soir à 19h. Tant mieux ! Après, la peau vit, on aura forcément un petit peu de sébum le soir, et c’est NOR-MAL. Je ne suis pas obsédée par la matité, même si j’apprécie de pas ressembler le soir à l’emballage d’un croque-monsieur sous-vide.

          Il est également très bon en base de maquillage, même si je vais au sport entre midi et 14h à ma pause déjeuner, et malgré le cardio. Le teint ne va pas être aussi parfait que le matin, mais je trouve qu’il tient très bien et je me contente simplement de retouches poudre sur la zone T (et je redessine mes sourcils, j’aime qu’ils soient nickel, je suis maniaque du sourcil je crois…)

          Choisissez un hydratant adapté à votre type de peau, cela va sans dire. Si vous avez une peau mixte comme la mienne, l’Effaclar Mat est un coup de cœur. Si vous avez une peau sèche, n’utilisez pas un hydratant trop gras, et si c’est le cas, attendez une dizaine de minutes avant de vous maquiller que la peau ai bien absorbé la crème (sinon il vous faudra retirer l’excédent avec un mouchoir si vous voulez que le maquillage tienne correctement)

          Ma tête au naturel, c’est : rougeurs sur les joues et près des tempes, cicatrices, et boutons. Autant dire qu’il va y avoir du boulot !

          Je préfère l’application aux doigts, juste en chauffant la matière entre les bouts des doigts. Je l’applique directement après mon hydratant, vu qu’il est absorbé direct, sinon attendez qu’il soit absorbé par la peau une dizaine de minutes. Je change de temps en temps ; depuis quelques semaines (ma visite chez Dm y est pour quelque chose ;p) je suis revenue à ma BB crème Catrice en teinte 020 Rosy Beige, qui est un beige clair rosé, parfait pour mon teint, vu que les sous-teintes jaunes, ben ça me va pas, il me faut des sous-teintes rosées.

          L’étape dont je ne saurais me passer ! On est d’accord, on ne peut pas tout camoufler, et je ne suis pas une maniaque. Si j’ai un gros bouton sur la tronche…. Ben j’ai un gros bouton sur la tronche. Dans l’ensemble, je camoufle les petites rougeurs sur les joues, mes cicatrices d’acné et mes petits boutons. Certaines marques étant très prononcées, elles transparaissent toujours, et j’ai envie de dire, tant pis. J’ai arrêté de me prendre la tête avec ça : Photoshop ça n’existe pas dans la vraie vie, et je ne suis pas un mannequin de défilé à la peau de pêche et de velours.

          Le résultat est quand même net, même si ce n’est pas parfait à 100%. Mon arme préférée, depuis que je l’ai découverte ? Le correcteur Catrice Camouflage Cream en teinte 020 Light Beige. Un poil jaune, mais une fois estompé, il camoufle bien la teinte rouge/violet de mes lésions. Pour les rougeurs diffuses, je chauffe la matière du bout du doigt pour la faire « fondre » avant de l’appliquer, de façon à ce que ce soit le plus naturel et le plus discret possible. Pour les boutons et les cicatrices, je l’applique au pinceau très fin (un pinceau d’artiste n°2/0 acheté en magasin de loisirs créatifs, en poils synthétiques) pour être la plus précise possible.

Voilà donc le résultat du combo BB crème et correcteur ! On peut passer à l’étape suivante :

          Oserez-je dire indispensable ? Tout comme le camouflage des boutons, celui des cernes est o-bli-ga-toi-re. Non, mais vous avez vu ces cernes quoi ? Bon, en plus pas de bol, couchée à 4h du matin, levée assez tôt aujourd’hui, j’ai des méga poches sous les yeux, donc ça n’aide pas.

          J’utilise toujours le correcteur Catrice Camouflage Cream, mais en teinte 030 Rosy Beige. J’avais testé d’abord le 020, mais le rendu était trop jaune. Là c’est parfait. Je l’applique largement sous l’oeil, dans le creux le plus foncé, et je l’étire au ras de cil vers l’extérieur. J’en profite avec le reste de matière pour unifier la paupière mobile. Tout le monde ne fait pas comme ça, certains disent de ne l’appliquer vraiment que dans le creux du cernes mais… Je trouve que ce n’est pas assez sur moi.

          Nettement mieux non ? Je l’applique soit au pinceau concealer de chez Ebelin (acheté lors de mon shopping chez Dm) soit au doigt en chauffant bien la matière pour éviter :

  1. Que ça ne file pas dans le creux du cerne,
  2. Que ça ne fasse pas plâtreux.

         J’ai, comme beaucoup de gens, des zones plus sombres : les sillons nasogéniens, le coin externe de l’oeil… J’utilise le correcteur Light-Reflecting de Catrice, en teinte 010 Ivory (mais j’ai envie de tester la prochaine fois le 001 porcelain, je pense qu’il éclairera encore plus)

Je ne m’embête pas avec un pinceau et je fonds tout ça au doigt, avant de passer à l’étape suivante…

          J’utilise ma poudre Skin Finish transparente de chez Catrice MAIS elle est discontinuée. Heureusement, elle est remplacée par la All Matt Plus Shine, en teinte 010 Transparent ! Je ne poudre pas tout le visage, uniquement la zone T, un poil mon anti-cernes avec ce qu’il reste sur le pinceau et localement sur les imperfections que j’ai camouflé (histoire que le correcteur ne bouge pas de la journée) Ah oui, pour ça, j’utilise mon pinceau poudre Sephora qui date de la guerre (genre il est méga vieux, ça fait des années que je l’ai)

          Je ne suis pas une grosse adepte du contouring, mais effectivement, réchauffer un peu son teint, surtout en hiver où j’ai le teint très clair, ça fait nettement un petit plus. Comme souvent, j’utilise un produit Catrice ;p C’est la Sun Glow Matt Bronzing Powder, en teinte 030 Medium Bronze, pour les peaux claires. J’avais failli prendre la plus foncée, jugeant celle-ci trop claire dans l’emballage, mais comme elle est bien pigmentée, j’ai bien fait de rester sur la claire ! Je l’applique avec mon pinceau blush Sephora qui a 50 ans aussi (sérieux, je les ai depuis des années ces pinceaux) et je l’estompe souvent à la fin avec mon gros pinceau poudre, car j’ai parfois tendance à en mettre trop.

         Pour bien appliquer votre bronzer, je vous conseille ce joli tutoriel bien illustré par The Beauty Department ! J’en profite aussi pour le passer sous le menton pour gommer visuellement mon double menton.

          The presque-last touch, avant le blush ! J’utilise ma crème de jour Skin Glow que j’avais achetée en soldes chez Kiko (rappelez-vous, c’était par ici !) et que je n’avais jamais trop utilisé jusque là (ou parfois l’été en hydratant sous mon fond de teint) Je l’applique sur ces zones-là :

          Pour fondre tout ça, j’utilise le pinceau fond de teint Sephora OU mes doigts, ça dépend. Je trouve que c’est plus naturel avec le doigt, mais avec le pinceau ça brille plus. Selon mon envie donc. Pour l’appliquer, j’utilise cet autre tutoriel de The Beauty Department, à la différence que je ne le fais pas AVANT le fond de teint, parce que mon produit n’est pas assez « puissant » pour transparaître sous ma BB crème.

La touche finale, à ne pas négliger, car un beau teint est fade sans un peu de couleur ! Au choix, j’utilise :

  1. Un blush poudre (type Catrice, la teinte ici est 030 Love And Peach) que je pose avec mon pinceau poudre minérale Sephora ;
  2. Le BB Blush de l’Oréal, dont la couleur s’adapte à chaque personne.

          Le blush poudre se pose au pinceau, en partant de la pommette, vers les tempes. Comme les blushs Catrice sont très pigmentés, j’y vais toujours avec parcimonie quitte à en remettre. Le meilleur estompage est de faire des cercles de plus en plus grands, en commençant très petit (un peu comme l’eau apès avoir fait un ricochet. Oui, je suis poétique.) Le BB Blush se pose au doigt, en petit quantité et en fondant la matière en faisant des petits cercles également, en remontant de la pommette et en l’estompant vers les tempes.

Et voilà les résultats !

  • Le teint en comparaison, sans autre maquillage :

  • Le teint en comparaison, avec les sourcils faits et le mascara mis :

          J’espère que cet article vous aura plu, et que vous aurez pu apprendre quelques petites choses ! Et vous, c’est quoi votre maquillage quotidien ? Quelles astuces utilisez-vous ?

Millefeuille et huile démaquillante Kumano

          Deux mois. Deux longs mois sans poster. Parfois, on n’arrive pas à gérer le quotidien comme il le faudrait… Et puis franchement, je suis la seule ou l’automne vous file aussi le cafard ?? Après deux mois à ne pas m’occuper de moi, je reprends mes petites habitudes, enfin… j’essaie en tout cas ! Aujourd’hui je vais parler de la base de ma routine du soir : le démaquillage !

          J’ai découvert le layering japonais au détour d’un blog, Les Chroniques de Sonia. Mais c’est finalement le blog de Sasha, Les Beautés Testent, qui m’a totalement convaincue de changer ma routine il y a plus d’un an, moi qui me plaignait de mon acné, certes hormonale, mais pas que. Un teint brouillé, des boutons partout, se maquiller sur un visage pareil, ce n’était plus possible, et j’étais déçue de mes produits. Grâce à Sasha, j’ai appris les bienfaits du double nettoyage, et si parfois par flemme je reviens à une « bonne » vieille eau micellaire, les boutons que je me récolte après quelques jours me font vite revenir au layering.

          Le layering, quoi que c’est ? C’est une routine du visage venue d’Asie, aussi appelée dans nos contrées « millefeuille », qui consiste en plusieurs étapes :

  • Etape 1 : huile démaquillante
  • Etape 2 : nettoyant
  • Etape 3 : lotion
  • Etape 4 : sérum
  • Etape 5 : contour des yeux
  • Etape 6 : crème

          Non, ça ne prend pas trouze mille ans, et non, ça n’abîme pas la peau. Le principe, c’est à la fois d’avoir une peau réellement nette, donc qui absorbe mieux les principes actifs, mais aussi d’utiliser des produits adaptés. Parce que bon, l’eau micellaire qui me file des boutons après quelques jours, il a fallu que j’arrête et que je reprenne pour m’apercevoir que c’était ça (en partie, pour le reste, les hormones on y peut pas grand chose…) Bref, le double nettoyage, c’est la vie !           La voici donc, mon huile démaquillante du moment. J’en ai utilisé plusieurs avant celle-ci, l’huile Floraison de chez Ünt (ma première huile, et un bon souvenir, même si aujourd’hui j’ai trouvé mieux avec celle-ci) et la Deep Cleansing Oil de chez Kose (dont j’ai détesté l’odeur d’agrumes beaucoup trop forte pour moi)           Cette huile a une texture plutôt épaisse, moi qui était habituée aux huiles fluides, ça a fait un petit changement d’utilisation. Pas de regrets, c’est beaucoup, beaucoup plus agréable pour se masser le visage ! Et je trouve aussi que j’en mets moins : une pompe si j’ai juste le visage légèrement maquillé (teint soft, mascara une couche, sourcils légers), deux pompes si je suis maquillée comme un camion volé (teint multi-couches, mascara 3 tonnes, smoky eyes, sourcils prononcés) Parfois j’en remets un peu surtout si les yeux sont très très chargés mais dans l’ensemble, c’est nickel.

          Une huile démaquillante, non, ça ne bouche pas les pores. Déjà, ce n’est pas une huile qui reste sur la peau : on l’émulsionne à l’eau pour la virer. Ce n’est pas 2 minutes sur la peau qui vont changer quoique ce soit au problème de vos pores. Ensuite, une huile sèche ne peut pas faire l’affaire :  celle-ci est destinée à pénétrer la peau pour la nourrir, vous voyez le truc ? Vous démaquiller avec ça ? Déjà ça va pas être possible, et ensuite bonjour les cochonneries qui là pour le coup, iront dans la peau au lieu d’être virés.

          Au pire des cas, je l’ai déjà fait chez mon Chéri quand j’avais oublié mes produits chez moi (maintenant on vit ensemble, plus simple pour se millefeuiller la tronche) l’huile d’olive peut tout à fait servir. Inconvénients : déjà, tu sens l’olive. Glamour pour les ébats sous la couette. Et pour le rinçage, t’es mal barrée ma pauv’ Lucette ! Car oui, une huile démaquillante je le répète, s’émulsionne à l’eau pour donner un genre de lait, ce qui ne donne AUCUN fini gras sur la peau – surtout que je le répète, on passe un nettoyant juste après. C’est pas bien de pas suivre ce que je raconte !           C’est parti pour faire un petit test de démaquillage… Here comes a new challenger !           Ou plutôt plusieurs challengers : le mascara Too Faced LashGasm, le liner liquide Catrice Cosmetics ultra noir, le concealer Catrice Camouflage Cream et l’encre à lèvres Gemey Maybelline. Ce qui nous donne en situation ceci :           Première étape, on masse avec l’huile, on masse, on masse…           On voit qu’il reste encore quelques traces, on enchaîne avec le passage à l’eau pour émulsionner :           C’est déjà mieux : on rince, et voilà le travail ! Ma note : 9/10

Les + :

  • l’efficacité
  • le mini prix
  • l’odeur que j’adore (discrète et agréable)
  • le packaging simple mais mimi (oui, pour moi ça compte !)

Les – :

  • je n’en vois pas !

Prix : environ 5,65€ les 150 mL (7,70$) sur BonjourHK

          Si je rachète cette huile ? C’est déjà fait ! Un mini prix pour une efficacité topissime, ça serait un crime de s’en passer. D’ailleurs j’ai stocké. Un peu fourmi, beaucoup cigale !