Masque maison pour cheveux assoiffés

          J’ai la chance d’aimer mes cheveux bouclés, mais il faut bien le reconnaître, ce n’est pas le type de cheveux le plus facile d’entretien, surtout par temps sec comme c’est le cas en ce moment. Bon, et aussi par temps humide. En gros, 80% de l’année quoi… (surtout sous mes latitudes lorraines) Ces derniers temps, malgré les bains d’huile, ils étaient plein de frisottis, ternes et un peu « chapeau de paille » sur les bords.

          C’est un article de Sa’ravissante Beautéque je vous invite à foncer lire ici ! – que je me suis dit que peut-être, si je fais des bains d’huile mais que c’est moyen, c’est que j’ai plus besoin d’hydrater que de nourrir mes cheveux. Parce que je reconnais être devenue un peu une maniaque du bain d’huile ces derniers temps, et que j’oublie peut-être un peu trop la phase d’hydratation…

          J’ai légèrement changé la recette de Sa’Ravissante Beauté, car je voulais en plus éclaircir ma couleur, genre « je suis partie au soleil » (alors que je n’aurai aucunes vacances pendant un an MAIS BREF) Pour votre masque, il vous faut donc :

  • un yaourt bio (environ 4 grosses cuillères à soupe)
  • deux cuillères à soupe de gel d’aloe vera
  • une cuillère à soupe de glycérine végétale
  • une cuillère à soupe de sirop d’agave, ou comme moi, une cuillère à soupe de miel pour son effet éclaircissant

          J’ai séparé les ingrédients sur la photo, mais le plus simple est bien sûr de placer le yaourt dans un bol, d’ajouter le gel d’aloe vera, la glycérine végétale et le miel (ou le sirop d’agave) et de mélanger jusqu’à obtention d’une préparation homogène. On place ensuite la préparation sur les cheveux, en insistant bien sur les longueurs. on fait ensuite un chignon ou une torsade que l’on vient enturbaner de cellophane, et qu’on recouvre d’une serviette pour garder au chaud. Temps de pose recommandé : 2h (moins longtemps si vous utilisez du miel et que vous ne voulez pas un éclaircissement trop puissant)

          Je vous conseille également un yaourt plutôt épais sinon vous allez galérer comme moi avec le yaourt qui coule de partout sous le cellophane, que même j’ai dû casser mon image glamour et me faire un bandeau en sopalin pour absorber ce qui coulait au fur et à mesure (heureusement que j’étais seule à ce moment là, bonjour le charisme – 25) Sinon avec ma longueur, la quantité est juste parfaite, n’hésitez pas à faire en fonction de vos cheveux, sachant que ce masque ne se conserve pas – il faut l’utiliser directement. (Ah oui, et comme le dit Sa’ravissante Beauté, pas plus de 10% de glycérine, sinon elle n’aura plus son rôle d’humectant, mais un rôle desséchant)

          Avant le masque, mes cheveux sont donc plutôt ternes, mes boucles mal définies, des frisottis. Les longueurs sont très sèches, et pourtant on est à peine 48h après le lavage, et je fais toujours bain d’huile + shampoing nourrissant + masque. Donc on ne peut pas dire que je n’y fasse pas attention (et je n’oublie pas l’huile sèche et la crème sur cheveux humides pendant qu’ils sèchent. J’assure quoi)

          Après, j’ai donc des boucles bien définies, les cheveux brillantsmoins de frisottis, les longueurs sont beaucoup moins sèches. Même si ce n’est pas le plus visible, les cheveux sont aussi beaucoup plus légers et mon balayage a été réveillé et éclairci avec le miel. D’ailleurs, j’ai même des mèches qui sont devenues miel clair, presque blondes !

          Mes cheveux ont donc ADORÉ ce masque, et je pense le refaire très, très vite et très, très souvent. Il est économique (à part le petit investissement du gel d’aloe vera et de la glycérine) il fait du bien aux cheveux, et même si je ne le referai pas systématiquement au miel, j’adore les reflets qui ont ravivé mon balayage vieux de 8 mois.

          J’adore faire mes cosmétiques maison, même si je ne suis pas passée au total home made, quand je vois ce genre de résultats, je me dis que ça vaut la peine de faire sa petite tambouille ! Je vous invite aussi à parcourir le blog de Sa’Ravissante Beauté, qui regorge de chouettes recettes maison, et je parie que comme moi vous aurez envie de vous lancer là dedans ;p

Ma routine pour des boucles au top

          Mes cheveux, c’était un peu une relation haine/amour…. Pendant longtemps, je n’aimais pas mes boucles, je n’aimais pas leur sécheresse, je n’aimais pas leurs frisottis. Aujourd’hui, j’assume pleinement être une Curly Girl, grâce à une routine adaptée !

          La routine, elle ne s’est bien sûr pas faite du jour au lendemain. J’ai appris, j’ai lu, j’ai testé… Et surtout j’ai compris. Parce que les cheveux bouclés demandent de l’entretien, de l’attention, et surtout de la compréhension : comprendre leur nature, leur besoin, comprendre qu’on ne peut pas en faire ce que l’on veut, qu’être une Curly Girl c’est apprendre à vivre avec les bad hair days où ils n’en font qu’à leur tête et ne sont pas aussi beaux qu’on le voudrait.

          Un cheveu bouclé, même s’il est épais comme le mien, est sec, car du fait des spirales des boucles, le sébum ne descend pas le long de la tige. Un cheveu sec donc, pas incompatible avec un cuir chevelu gras ou à pellicules – ce qui est mon cas. Le cheveu bouclé est également plus terne, car il renvoie moins bien la lumière, surtout si les écailles sont ouvertes du fait de manque de soin.

          Un cheveu bouclé va donc demander d’être nourri, mais aussi de l’hydratation, de l’hydratation, de l’hydratation ! Et surtout, deux pièges qu’il faut prendre en compte :

  • les tensioactifs : sodium laureth sulfate, sodium lauryl sulfate… ce sont des agents moussants très puissants, qui donnent la mousse au shampoing, mais en contrepartie détruisent le film protecteur du cheveu, d’où la sécheresse (imaginez vous laver avec de la lessive : je ne suis pas sûre que votre peau apprécierait….)
  • les silicones : ils gainent le cheveu, le rendent brillant et facile à coiffer MAIS sont redoutables. La plupart sont non solubles dans l’eau, par conséquent forment un film sur le cheveu, films qui s’accumulent à chaque shampoing, et asphyxient le cuir chevelu… A terme, les cheveux sont ternes, alourdis. Un excellent article sur ce site si vous voulez en savoir plus !

          Voilà l’ensemble de mes produits de soin, une routine que j’ai peaufiné sur 8 mois, et que je continue encore à améliorer (dur, dur la vie de Curly Girl ;p)

  • un avant-shampoing pour nourrir (crème ou huile)
  • mon shampoing fait maison (l’article ici !)
  • un conditionneur hydratant sans silicone
  • une crème sans rinçage nourrissante
  • un gel à l’aloe véra pour donner du corps aux boucles
  • un gel coiffant pour sceller la forme des boucles (et les faire tenir toute la semaine !)

          Depuis que j’ai découvert les bains d’huiles, je ne zappe jamais cette étape. Parfois je laisser poser l’huile toute entière la nuit, parfois quelques heures, parfois à peine 20 min… Mais même en 20 minutes, c’est une merveille pour les cheveux secs ou abimés. J’alterne mon soin Puressentiel que j’adore avec le masque avant-shampoing Jasmine Hair’oïne qui donne chez moi de très bons résultats (et moins de frisottis, comme prévu sur l’emballage !)

          Mon shampoing adoré, celui dont je vous ai déjà parlé, me sert à nettoyer le soin avant-shampoing et les résidus de produits coiffants, de pollution… J’ai récemment gardé la même base, mais ajouté quelques produits (comme de l’oléïne de karité) J’attends de voir sur plusieurs mois ce que ça donne, mais pour le moment, j’aime assez, à part le fait que le shampoing est plus fluide qu’avant…

          J’adore cette gamme, que je trouve hyper efficace, et à prix tout doux ! Le conditionneur est sans silicone, et nourrit vraiment très bien les cheveux. Je ne rince jamais totalement les cheveux après l’avoir laissé poser 5 bonnes minutes : je ne le rince qu’à 80-90% suivant le niveau d’hydratation que j’ai besoin. Cela réduit les frisottis et laisse les cheveux souples.

          Attention par contre à ne pas laisser trop de conditionneur ! Si vous avez les cheveux fins, mieux vaut le rincer totalement : cela risquerait de les alourdir. Je le fais car j’ai les cheveux très épais, et si je rince totalement, mes cheveux manquent de nutrition. D’ailleurs, si je vois que mes cheveux en ont besoin, je complète après rinçage avec une noix de crème de soin de la même gamme, que je masse dans les cheveux et qui ne se rince pas.

          Une fois que j’ai rincé mon conditionneur, je presse mes cheveux pour éliminer le plus gros de l’eau, tête en bas. Je prélève 2 doigts de gel à l’aloe véra, que je répartis dans les cheveux et je continue à froisser les cheveux en les remontant vers le crâne, jusqu’à ce qu’ils aient bien dégorgés.

          Je laisse mes cheveux quelques minutes sous une serviette en microfibre, et ensuite je scelle les boucles avec ce gel coiffant (grosso modo, je prélève 2 à 3 doigts de gel pour ma longueur de cheveux) En séchant, les boucles vont se cartonner, mais il suffit de passer sa main aux racines et de secouer délicatement les cheveux (ou de passer simplement une bonne nuit de sommeil dessus !) pour que l’effet carton disparaisse et qu’il ne reste que des boucles bien définies !

          Dans l’absolu, je sèche uniquement mes cheveux à l’air libre. Si VRAIMENT je ne peux pas faire autrement (comme par exemple si je me lave les cheveux en fin d’après-midi, car il me faut 5 bonnes heures qu’ils soient secs en hiver !) je les sèche à 60-70% et au diffuseur uniquement, tête en bas, en remontant les cheveux vers le crâne.

          Grâce à cette routine, j’ai retrouvé des cheveux en meilleure forme, même après avoir fait des mèches décolorées, et surtout, mes cheveux sont bien moins secs et sans frisottis… Enfin, ça, c’est quand le temps ne s’y mêle pas par exemple ! Mais désormais, j’affiche mes boucles sans complexe, on me complimente sur mes cheveux et à moins de les attacher, je garde de belles boucles jusqu’une semaine après mon shampoing. GO CURLY !